Décès du frère Bruno Delavie



Le frère Bruno DELAVIE,
dominicain


est décédé ce lundi 14 mai 2018.

Il est né le 7 juin 1925 à Jemappes.
Il a fait profession solennelle dans l'Ordre des Prêcheurs le 24 septembre 1946.
Il a été ordonné prêtre le 20 juillet 1952.

Il naquit à Jemappes le 7/6/1925, fit profession le 24/9/1946 et fut ordonné le 20/7/1952. Après ses études au Studium de La Sarte, il fit une année complémentaire de formation en liturgie à l’abbaye bénédictine du Mont César à Louvain (réputée en ce domaine) et une année au Saulchoir (au Centre de Pastorale Liturgique) à Paris.

Il fut d’abord assigné au couvent de Bruxelles où il exerça un ministère de « missions paroissiales ». Après un séjour de santé de quelques mois en Suisse, il fut nommé responsable liturgique à la chapelle de l’Exposition universelle de 1958 à Bruxelles. En 1959, il fut désigné prieur du couvent de La Sarte et assura également le cours de liturgie au Studium. Ce priorat se révéla orageux (conflit de générations et de méthodes). Il fut alors assigné à Loverval où il exerça un ministère pastoral de 1962 à 1977. Outre les célébrations, il assura aussi l’animation des troupes scouts et guides, des Fraternités de Route (anciens scouts), chorale, équipes Notre-Dame, équipes de catéchistes, etc … Lorsque le couvent fut fermé, il continua à résider au presbytère, tout en étant assigné au couvent de Libramont. En 1978, l’évêché de Tournai déplaça le Père Bruno à Gosselies. L’adaptation y fut difficile mais, de 1983 à 1993, il fut soutenu dans ses orientations pastorales par un vicaire, Jacques Valéry, qui devint un ami (ce dernier décéda tragiquement en 1993 lors d’une traversée du Sahara). Les années ’94-’96 formèrent une parenthèse (il assura alors un service dominical à Cour-sur-Heure et résida au couvent de Froidmont). Il fut ensuite sollicité par la communauté paroissiale de Cour-sur-Heure pour en devenir leur pasteur, ce qu’il fit avec bonheur jusqu'à son décès, après une courte maladie, le 14/5/2018, âgé de presque 93 ans.

  • Espérer l'impossible

    À partir de ses recherches sur Kierkegaard (1813-1855), Dominique Collin montre dans cette conférence donnée le 17 avril 2018 à la Collégiale Saint Jean, que la théologie a des ressources propres et inouïes pour penser l’existence En savoir plus
  • Amoris Laetitia

    Le synode sur la famille et surtout les conclusions qu’en a tirées le pape François dans Amoris laetitia suscitent débats et controverses au sein de l’Église. Certains, y compris quelques cardinaux et nombre d’évêques mettent en En savoir plus
  • 1
  • 2

Web TV avec André Wénin