Amoris Laetitia - Opinion d'Ignace Berten

Le synode sur la famille et surtout les conclusions qu’en a tirées le pape François dans Amoris laetitia suscitent débats et controverses au sein de l’Église. Certains, y compris quelques cardinaux et nombre d’évêques mettent en doute l’orthodoxie du pape. Cela trouble certains croyants. Afin de rencontrer cette inquiétude, Alain Thomasset et Jean-Miguel Garrigues se donnent pour tâche, comme théologiens au service de l’Eglise, de montrer que l’enseignement de François est en continuité avec celui de Jean-Paul II sur la famille et le mariage : il en est une actualisation. L’analyse de leur livre ne me convainc pas. Comme l’affirme le cardinal Kasper, François introduit un nouveau paradigme dans l’Église. Il met fin à la dérive autoritaire des papes précédents qui prétendaient définir une fois pour toutes les vérités auxquels tout fidèle est tenu d’adhérer définitivement, entre autres l’exclusion des divorcés remariés de l’accès à l’eucharistie.

Alain Thomasset et Jean-Miguel Garrigues, Une morale souple mais non sans boussole. Répondre aux doutes des quatre cardinaux à propos d’Amoris laetitia. Paris, Cerf, 2017.
Analyse : Ignace Berten

 



 

Web TV