Architecture

L’Eglise des Dominicains – Notre Dame du Rosaire

L'église de style néogothique des Dominicains est construite en 1905, tandis que le couvent date de 1901. Elle est dédiée à Notre-Dame-du-Saint-Rosaire. La façade est composée de trois parties traduisant la division interne de la nef. Elle est percée d’un portail et d’une grande fenêtre ogivale, schéma qui se retrouve plus modestement au niveau des bas-côtés. L’entrée principale se fait par le massif-antérieur qui comprend la tribune avec l’orgue.
De type basilical, l’église comprend trois vaisseaux de cinq travées séparés par des piliers ronds ; le large vaisseau central s’élève sur deux niveaux comprenant grandes arcades et fenêtres hautes. Des voûtes d’ogives couvrent l’ensemble de l’édifice. Celles du chœur et de la croisée du transept, à liernes et tiercerons, retombent sur des piliers composés. Le chœur, légèrement surélevé, se termine par une abside à cinq pans percés de longues fenêtres ogivales. Le mariage de la brique jaune et rouge, de la pierre blanche et de la pierre bleue offre une très belle polychromie atténuant la rigueur de la composition.
L’église possède un très beau cycle de vitraux dû à l’atelier du maître verrier gantois Ladon. Les vitraux figurés du chœur retracent la vie de saint Dominique (fondateur de l’ordre en 1215), ceux du transept et des collatéraux traitent des mystères du Rosaire. Les vitraux des fenêtres hautes symbolisent les vertus. Le grand vitrail de la façade principale figure le Christ prêcheur en rappel de la mission de prédication dévolue aux Dominicains, également connu sous le nom de « frères prêcheurs ».


© Région de Bruxelles-Capitale | Direction des Monuments et des Sites
http://www.orgues.irisnet.be/fr/Edifice/39/Chapelle-des-Dominicains.rvb 
http://www.irismonument.be/fr.Bruxelles_Extension_Est.Avenue_de_la_Renaissance.40.html 

COUVENT des DOMINICAINS
(photos : façades, ancienne bibliothèque, nouvelle bib, escalier, chambre, etc.. )

  • Espérer l'impossible

    À partir de ses recherches sur Kierkegaard (1813-1855), Dominique Collin montre dans cette conférence donnée le 17 avril 2018 à la Collégiale Saint Jean, que la théologie a des ressources propres et inouïes pour penser l’existence En savoir plus
  • Amoris Laetitia

    Le synode sur la famille et surtout les conclusions qu’en a tirées le pape François dans Amoris laetitia suscitent débats et controverses au sein de l’Église. Certains, y compris quelques cardinaux et nombre d’évêques mettent en En savoir plus
  • 1
  • 2

Web TV

Dernière homélie

Homélie du 27 mai 2018
par le frère Dominique Collin