Les frères dominicains

Beaucoup connaissent des dominicains. Ils les apprécient ou les contestent, en sachant que leur rôle, aujourd'hui comme dans l'histoire de l'Eglise, n'est pas négligeable. Mais combien savent ce que veulent vivre et faire aujourd'hui les dominicains ? De quelle manière s'exerce cet apostolat ? Sous quelles formes concrètes Dominique le comprend-il ?Regardons simplement ce que Saint Dominique a fait lui-même : ses activités ne sont pas si différentes de ce qui existe encore aujourd'hui dans l'Église. Nous le v oyons prêcher dans les églises ou sur les routes, aux fidèles comme aux dissidents; il commente l'Écriture devant différents publics; il fait des conférences spirituelles aux moniales; il visite les malades; il console, écoute, confesse, pardonne; enfin il veut partir au loin, très loin, pour annoncer la Parole de Dieu à ceux qui l'ignorent encore.

Lire la suite

Les laïcs dominicains

Les laïcs dominicains veulent vivre le message du Christ en famille, dans leur vie professionnelle, dans l’Église et dans le monde pour en témoigner. Ce sont des chrétiens qui s’inspirent de l’esprit de St Dominique. Mobilisés par la découverte de la Parole de Dieu et l’envie de la faire connaître, ils veulent être à l’écoute des besoins et des aspirations des hommes et des femmes de leur temps. Des laïcs qui se réunissent en fraternités où l’on s’aide à progresser à travers des échanges profonds, sans contraintes, avec d’autres chrétiens qui vivent les mêmes expériences et les mêmes joies. Ils sont membres de l’Ordre dominicain. Les laïcs dominicains constituent avec les autres branches de l’Ordre des Prêcheurs une seule famille. Leur mission fait partie intégrante de la mission apostolique de tout l’Ordre.

Lire la suite

Les soeurs dominicaines

Tout au long de l’histoire de l’Ordre, les femmes ont répondu à la vision de Dominique de maintes façons. Certaines se sont rassemblées en monastères, d’autres ont formé des groupes dévoués à la fois à la prière et à l’aide sociale. Avec le temps, certains de ces groupes sont restés laïcs, d’autres sont devenus des instituts séculiers, d’autres encore des congrégations de sœurs dominicaines. Ces congrégations, dont l’appartenance dominicaine est reconnue par le Maître de l’Ordre, gardent différents degrés d’indépendance et d’autonomie. Presque toutes font partie des Sœurs Dominicaines Internationales (DSI), « mouvement international de sœurs dominicaines qui vise à créer des liens entre toutes les sœurs dominicaines de vie apostolique dans le monde, en vue de la mission de l’Ordre ».

Lire la suite