Epiphanie

Epiphanie Philippe Cochinaux

Le récit des mages n'a plus de secret pour personne. Au début de l'ère chrétienne, ils étaient douze, puis peu à peu ils sont devenus trois puisqu'ils n'y avaient que trois présents. Ils ont été rois puis savants. L'un était vieux, l'autre d'âge moyen et le troisième plus jeune, pour nous rappeler que toutes les générations sont présentes à la crèche. Ils sont venus d'Afrique, d'Orient et d'Occident pour souligner que le monde entier est invité à suivre l'Enfant-Dieu. Enfin, l'or, la myrrhe et l'encens. L'or pour la royauté du Christ, l'encens pour le sacerdoce et la myrrhe comme signe précurseur de sa mort.  Tout a donc été dit.  Et aujourd'hui encore et toujours, ils font le bonheur des petits et grands lors du partage de la galette des rois. La boucle est ainsi bouclée.  Mais connaissez-vous la légende des mages liégeois?  Permettez-moi de vous la raconter. 

Or voici que des mages venus de la Principauté de Liège arrivèrent à Jérusalem.  « Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue  les précédait jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit, où se trouvait l’enfant.  Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie » et dirent : « oufti, c’est bien ici que nous devons aller ».  Ils ouvrirent leurs coffrets remplis de produits de leur terroir et offrirent à l’enfant leurs présents : du véritable sirop de Liège, du fromage de Herve et du Peket.  Ayant vus l’étonnement dans les yeux des parents de l’enfant, ils expliquèrent leur choix.  Nous avons apporté du sirop de Liège car nous avons la conviction que votre enfant apportera au monde un message de douceur.  Une douceur divine qui inscrira tous ses actes et ses paroles dans l’amour divin qu’il est venu nous révéler.  Plus que jamais notre monde a besoin de douceur.  Et c’est justement en lui que nous pouvons trouver celle qui aura un goût d’éternité.  Nous avons également amené du fromage de Herve.  Il est vrai que ce fromage a un goût quelque peu tranché.  Tout comme il en sera avec le message de votre enfant.  Il ne laissera personne indifférent.  Il éloignera certaines personnes qui ne se sentiront peut-être pas à même de pouvoir mettre leurs pieds dans les traces qu’il laissera à l’occasion de son passage terrestre.  D’autres en percevront sa force.  Et enfin, nous vous offrons du Peket car cette boisson désinhibe celui qui en boit.  Elle apporte de la joie.  En fait, elle transforme le cœur de l’être humain.  Et il en sera de même avec les paroles de l’enfant-Dieu.  Son évangile ne se lira pas comme un simple roman, une belle histoire.  Il aura pour fonction de transformer en profondeur l’être humain qui accepte de se laisser toucher par lui.  L’évangile sera une invitation constante à nous dépasser, voire à nous déplacer au cœur de notre propre humanité.  Et le plus étonnant, conclurent les mages liégeois, c’est que lorsque vous goûter les trois produits de notre terroir en même temps, vous découvrirez en bouche un goût harmonieux.  N’est-ce pas ce que votre fils est venu nous offrir en devenant l’un des nôtres : l’harmonie au cœur de nos vies ?  De toutes les philosophies et religions, le Fils de Dieu est venu nous apporter la clé d’une harmonie toute intérieure appelée à rayonner auprès de celles et ceux dont nous devenons à notre tour la bonne étoile.  Egalement avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, les mages liégeois regagnèrent la Principauté de Liège par un autre chemin.  Et depuis ce jour, conclut la légende, chaque liégeois, chaque liégeoise part à la conquête de sa propre étoile.  En effet, aujourd’hui encore, il y a suffisamment d'étoiles dans le ciel pour que chacun puisse s'en approprier une et la suivre pour partir à la rencontre du Fils de Dieu. En ce jour, Il se manifeste à nous. Mais le prenons-nous véritablement au sérieux ou bien est-ce une belle histoire parmi d'autres ? Est-il véritablement l'essentiel de nos existences ? Guide-t-il nos conduites et nos choix de vie ? Quelques questions en cette fête de l'Epiphanie. A chacune et chacun d'y répondre mais pour ce faire, nous devons nous mettre et nous remettre en route pour redécouvrir en nous l'Enfant Dieu qui sommeille. Il est mystère et nous remet face à notre propre mystère. L'Enfant Dieu manifesté se donne à nous et nous convie à le rencontrer. Sa parole est douce, tranchante, transformante et elle nous ouvre le chemin de l’harmonie.  S’il en est vraiment ainsi, alors il est plus que temps de nous remettre à suivre cette étoile. Notre vie en sera merveilleusement bouleversée.

Amen.

 

 

 


VICE-PROVINCE SAINT-THOMAS-D’AQUIN EN BELGIQUE
VICE-PROVINCIE SINT-THOMAS VAN AQUINO IN BELGIE

webmaster@dominicains.be