16ème dimanche ordinaire B

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 18/07/21
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : B
Année: 2020-2021

 Vous connaissez peut-être cet outil de gestion du temps. Il s’agit du tableau d'Eisenhower. C’est est un outil de classification des priorités qui permet de trier les tâches à effectuer en fonction de deux paramètres : leur urgence et leur importance.  Imaginez donc un tableau à quatre cases, pour quatre catégories de priorités :


les activités importantes et urgentes,
c.à.d. les tâches à exécuter immédiatement
les activités importantes mais peu urgentes,
les activités urgentes mais peu importantes
les activités inutiles, ni urgente, ni importante,
c’est donc les tâches à mettre de côté.

Voilà la théorie. Nous pouvons maintenant passer aux exercices pratiques. Je vous laisse quelques instants pour imaginer dans votre vie quelles sont les urgences, quelles sont tâches importantes...  quelles sont les fois où l'urgence efface l'importance, toutes les fois où l'inutile occulte l'importance... Dans l’Evangile que nous venons d'entendre, nous sommes confrontés à des conflits de priorités et d'une certaine manière un conflit entre l'importance et l'urgence : l'importance du repos, l'urgence de la mission. En effet, Jésus invite d'abord ses apôtres à prendre du repos. Voilà une tâche bien importante en ces temps de vacances... Toutefois,  ému aux entrailles, il est dépassé par l'urgence de la mission. La foule est en attente et elle le presse !


Reprenons cela dans l’ordre : Jésus nous invite d'abord à nous reposer. «Venez à l'écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu» dit-il à ses disciples. Il est bon de se rappeler cette évidence, celle de la nécessité du repos, du lâcher prise, du shabbat, du recul. Ne pas être toujours dans le « faire », mais dans l’ « être ». Dans nos relations, familiales ou au travail, il est souvent nécessaire de s'effacer. Accepter de ne pas tout contrôler ! Et dans notre monde obnubilé par la productivité, cet évangile nous rappelle la nécessité du repos ! Nous sommes invités à garder nos lieux de calme qui nous aident à grandir, et où la productivité et l’efficacité ne sont pas essentiels ! Redécouvrir tous ces lieux qui nous aident à redonner de la valeur au temps, à quitter le «faire» pour redécouvrir «l'être».Tout temps de repos est aussi un temps de recréation, un moment conversion, qui fait de nous des «hommes nouveaux» selon l'expression de Saint Paul.  

Mais dans un deuxième moment, Jésus est confronté à l’urgence de la mission... Nous le savons, l'importance ne peut effacer la réalité de l'urgence. Mais curieusement Jésus, ému aux entrailles, ne se presse pas mais « se mit à instruire ses disciples longuement sur beaucoup de choses». Confronté à l'urgence, il prend paradoxalement son temps ! Lorsque nous sommes pressés, c’est justement dans ces moments là que nous devons redécouvrir la vraie valeur du temps. Car notre monde perd parfois son temps à vouloir sans cesse le gagner.  

Voilà ce que nous devons redécouvrir : donner une vraie valeur au temps, donner un goût d'éternité, un goût divin
à chaque seconde qui passe.
C'est en partageant notre temps, qu'il gagnera de la valeur !
C'est en le perdant avec ceux que nous aimons, que nous le gagnerons
C'est en le donnant, que nous découvrirons sa vraie valeur !

Voici peut-être notre programme pour cet été. Redécouvrir quelles sont nos vraies priorités... Et découvrir enfin que l'essentiel se cache parfois
dans ce qui semble superflu, dans ce qui nous paraît à première vue inutile, stérile. En effet, toutes les théories de management, tous les tableaux d'Eisenhower vous demanderont de mettre de côté la quatrième case, celle de l'inutilité... Or, l'essentiel se niche parfois dans ce qui semble à première vue superflu. C'est souvent dans le superflu que se trouve la gratuité, l’amitié... J’aime cette définition de l’amour : Aimer, c’est parfois prendre le temps de le perdre… mais ensemble !
Voilà ce à quoi nous sommes invités en ces temps de vacances ! Redécouvrir la valeur du temps !

 

 

Contactez-nous

Merci d'indiquer clairement l'objet de votre demande

Merci d'indiquer à nouveau votre nom
Merci d'indiquer votre email Votre email n'est pas valide
Merci d'écrire un message