Baptême du Seigneur

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 9/01/22
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2021-2022

Dès le début, c’est Jésus qui casse l’ambiance.  Relisez ce passage pourtant bien connu de l’Evangile.  C’est le baptême.  Jésus vient au milieu de la foule.  Il se fait baptiser et il s’arrête pour prier.  Cela casse tout le rythme de la scène.  On les imagine nombreux, ces juifs qui viennent se faire baptiser par Jean.  Ils attendent là, groupés sur les collines autour du Jourdain.  Ils s’avancent un à un, et puis ils partent, un peu émus et bouleversés, mais ils partent.  Et voilà que Jésus qui a fait la file comme les autres, s’arrête, s’agenouille et se met à prier.  Il a de quoi énerver tout le monde.  Et c’est à ce moment-là que le ciel s’ouvre et que l’Esprit descend sur lui.

            Il y a tout d’abord une chose importante à retenir : c’est la prière de Jésus.  Saint Luc aime bien rappeler que Jésus priait souvent pendant sa vie terrestre.  Il a prié avant de choisir ses apôtres et il a prié au Jardin des Oliviers avant sa Passion.  Cela peut paraître normal puisque Jésus est le Fils de Dieu, mais justement parce qu’il est le Fils de Dieu et qu’il avait été envoyé en mission sur terre, le Christ avait besoin de retrouver ce contact personnel avec son Père.  Car prier pour lui, ce n’était pas nécessairement réciter des prières.  C’état avant tout et surtout retrouver une certaine intimité avec son Père.  C’est comme dans un couple qui a de temps en temps besoin de se retrouver à deux, non pas nécessairement pour préparer les vacances, ni pour organiser la semaine suivante, mais simplement pour retrouver le plaisir d’être là à deux.  Il est inutile de savoir ce qu’ils pourraient se dire.  Ils passent un moment ensemble.  De la même façon, Jésus aimait prier pour être tout simplement avec son Père. 

Il pouvait le faire quand il était là-haut dans le ciel, et il le faisait, mais il le faisait encore plus quand il était là au milieu des hommes.  Parce que, comme homme, il aurait pu être absorbé par tout ce qu’il devait faire : guérir les uns, accueillir les autres, consoler les troisièmes.  Mais tout cela ne serait qu’une goutte d’eau dans l’océan de la misère humaine.  C’est précisément dans sa prière avec son Père que non seulement il se rechargeait de grâce et de puissance, mais c’était à ce moment-là qu’il rayonnait encore davantage de la présence de son Père.

C’est pour cela que l’Esprit est apparu au baptême.  C’était pour bien manifester que Jésus était vraiment un homme de Dieu, le Fils de Dieu.  C’est pour cela que l’Esprit apparaîtra de nouveau lors de la Transfiguration.  C’était pour bien montrer à Pierre, Jacques et Jean que ce Jésus était vraiment le fils rayonnant de l’amour de son Père.

            Et nous le savons, nous aussi, parce que nous avons rencontré des gens rayonnant de paix et de sérénité, des gens qui n’apportent pas de querelle ni de jalousie, mais simplement la joie d’être là et de se savoir aimé.  Car c’était cela ce que Jésus recherchait dans la prière : retrouver la douceur de se savoir aimé.  Cela donne une certaine paix et une certaine confiance en soi.  Grâce à cet amour, Jésus a pu aller jusqu’au bout de sa mission.

            Nous aussi, retrouvons dans la prière d’aujourd’hui la douceur de la présence de Dieu dans notre vie.

Contactez-nous

Merci d'indiquer clairement l'objet de votre demande

Merci d'indiquer à nouveau votre nom
Merci d'indiquer votre email Votre email n'est pas valide
Merci d'écrire un message