21ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 21 août 2022
Auteur: André Wénin

 

« Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays ! Fort est pour nous son amour,
éternelle est la fidélité du Seigneur ! »
(Psaume 117)


Rassemblement (Isaïe 66,18-21)

Moi (le Seigneur), je viens rassembler toutes les nations, de toute langue. Elles viendront et verront ma gloire : je mettrai chez elles un signe ! Et, du milieu d’elles, j’enverrai des rescapés vers les nations [les plus éloignées...], vers les îles lointaines qui n’ont rien entendu de ma renommée, qui n’ont pas vu ma gloire ; ma gloire, ces rescapés l’annonceront parmi les nations. Et, de toutes les nations, ils amèneront tous vos frères en offrande au Seigneur, sur des chevaux et des chariots, en litière, à dos de mulets et de dromadaires, jusqu’à ma montagne sainte, à Jérusalem, – dit le Seigneur – comme les fils d’Israël amènent l’offrande dans des plats purifiés à la maison du Seigneur. Même parmi eux, je prendrai des prêtres et des lévites, dit le Seigneur.

Découvrir le commentaire

Assomption de Marie

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 15 août 2022
Auteur: André Wénin

La mort a été engloutie dans la victoire.
Mort, où est-elle ta victoire ? Mort, où est-il, ton aiguillon ?
(2e lettre aux Corinthiens 12,9)


Cette fois, c’est le Nouveau Testament qui fait l’objet de coupes, l’Apocalypse, en l’occurrence (dans le texte qui suit, les parties à ne pas lire sont en italique). On ne va quand même pas lire une « Star war » avant la lettre, le jour de l’Assomption... Je complète donc le texte (en italique).

Une guerre dans les étoiles (Apocalypse 11,19–12,10)

Le sanctuaire de Dieu, qui est dans le ciel, s’ouvrit, et apparut l’arche de son Alliance dans le Sanctuaire, et arrivèrent des éclairs et des voix et des coups de tonnerre et un tremblement de terre et une forte grêle. Et un grand signe apparut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, et la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Elle est enceinte, elle crie, dans le travail et les douleurs d’un accouchement. Et apparut un autre signe dans le ciel : voici un grand dragon, rouge feu, ayant sept têtes et dix cornes, et, sur ses têtes, sept diadèmes, et sa queue entraîna le tiers des étoiles du ciel et les précipita sur la terre. Et le Dragon se posta devant la femme sur le point d’accoucher, afin de dévorer son enfant dès qu’il naîtrait. Et, elle ac- coucha d’un fils, un mâle, celui qui aura à faire paître toutes les nations avec un sceptre de fer. Et son enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son Trône, et la Femme s’enfuit au désert, où elle a une place préparée par Dieu, pour qu’elle y soit nourrie pendant 1260 jours.

Découvrir le commentaire

20ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 14 août 2022
Auteur: André Wénin


« Dans ma bouche il a mis un chant nouveau, une louange à notre Dieu »
(Psaume 40,4a)


Prophète dans un trou (Jérémie 38,4-6[7]8-10)

(Pendant le siège de Jérusalem,) les princes (qui tenaient Jérémie en prison) dirent au roi Sédécias : « Cet homme doit être mis à mort : en parlant comme il le fait, il démoralise tout ce qui reste de combattant dans la ville, et le peuple tout entier. Ce n’est pas le bien-être de ce peuple qu’il cherche, mais son malheur. » Le roi Sédécias répondit : « Il est en votre pouvoir, et le roi ne peut rien contre vous ! » Alors ils se saisirent de Jérémie et le jetèrent dans la citerne de Melkias, fils du roi, qui est dans la cour de garde. On le descendit avec des cordes. Dans cette citerne il n’y avait pas d’eau, mais de la boue, et Jérémie enfonça dans la boue.

Ébed-Mélek [l’Éthiopien, un eunuque lié au palais royal, apprit qu’ils avaient mis Jérémie dans la citerne. Or, le roi siégeait à la porte de Benjamin.] sortit du palais royal et s’adressa au roi en di- sant : « Monseigneur le roi, tout ce que ces gens-là ont fait au prophète Jérémie, c’est mal : Ils l’ont jeté dans la citerne, et il y meurt de faim puisqu’il n’y a plus de pain en ville ! » Alors le roi ordonna à Ébed-Mélek l’Éthiopien en disant : « Prends 30 hommes avec toi d’ici, et fais remonter de la citerne le prophète Jérémie avant qu’il meure. »

Découvrir le commentaire

19ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 7 août 2022
Auteur: André Wénin


« Dieu veille sur ceux qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort »
(Psaume 33,18-19a)


Exode revisité (Sagesse de Salomon 18,6-9)

La nuit de la délivrance pascale avait été connue d’avance par nos Pères ; assurés des promesses auxquelles ils avaient cru, ils étaient dans la joie. Et ton peuple accueillit à la fois le salut des justes et la ruine de leurs ennemis. En même temps que tu frappais nos adversaires, tu nous re- vêtis de gloire en nous appelant à toi. En secret, les saints descendants d’(hommes) bons of- fraient un sacrifice, et ils acceptèrent d’un commun accord cette loi divine : que les saints partageraient les bonnes choses aussi bien que les dangers, et déjà ils entonnaient les chants de louange des Pères.

J’avoue ne pas comprendre pourquoi un tel texte a été choisi, pourquoi il a été tiré de son con- texte, et pourquoi il a été découpé ainsi...

Découvrir le commentaire

18ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 31 juillet 2022
Auteur: André Wénin


« Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs parviennent à la porte de la sagesse. »
(Psaume 90,12)


Vanité ! (Qohélet 1,1 ; 2,21-23)

Vanité des vanités, disait Qohèleth. Vanité des vanités, tout est vanité ! [...] Un homme s’est donné de la peine ; il est avisé, il s’y connaissait, il a réussi. Et voilà qu’il doit laisser son bien à quelqu’un qui ne s’est donné aucune peine. Cela aussi est vanité, un grand malheur ! En effet, que reste-t-il à l’homme de toute la peine et de tous les calculs pour lesquels il se fatigue sous le soleil ? Tous ses jours sont autant de souffrances, ses occupations sont autant de tourments : même la nuit, son cœur n’a pas de repos. Cela aussi est vanité.

Découvrir le commentaire

17ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 24 juillet 2022
Auteur: André Wénin


« Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble »

(Psaume 138,6a)


 

Abraham marchande (Genèse 18,20-32)

Les trois visiteurs d’Abraham allaient partir pour Sodome. Alors le Seigneur dit : « Comme elle est grande, la clameur de Sodome et de Gomorrhe ! Et leur faute, comme elle est lourde ! Je veux descendre pour voir si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu’à moi. Si c’est faux, je le saurai. » Les hommes se dirigèrent vers Sodome, tandis qu’Abraham continuait à se tenir en présence du Seigneur. Abraham s’approcha et dit : « Supprimeras-tu vraiment l’innocent avec le coupable ? Peut-être y a-t-il 50 innocents dans la ville. Vas-tu vraiment (les) supprimer ? Ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des 50 innocents qui s’y trouvent ? Loin de toi de faire une chose pareille ! Faire mourir l’innocent avec le coupable, traiter l’innocent comme le coupable, loin de toi ! Celui qui juge toute la terre n’agirait-il pas selon le droit ? » Le Seigneur dit : « Si je trouve 50 innocents dans Sodome, à l’intérieur de la ville, à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville. » Abraham répondit : « S’il te plaît, je désire encore parler à mon Seigneur, moi qui suis poussière et cendre. Peut-être, sur les 50 innocents, en manquera-t-il 5 : pour ces 5-là, vas-tu détruire toute la ville ? » Il dit : « Non, je ne détruirai pas, si j’en trouve 45. » Abraham continua de lui parler et dit : « Peut-être s’en trouvera-t-il seulement 40… » Et il dit : « Pour 40, je ne le ferai pas. » Et il dit : « Que mon Seigneur ne se mette pas en colère, pour que je puisse parler. Peut-être en trouvera-t-on seulement 30 ? » Il dit : « Si j’en trouve 30, je ne le ferai pas. » Il dit : « S'il te plaît, je désire parler à mon Seigneur. Peut-être en trouvera-t-on 20… » Il dit : « Pour 20, je ne détruirai pas. » Il dit : « S’il te plaît, que mon Seigneur ne se mette pas en colère, que je puisse parler une fois seulement. Peut-être en trouvera-t-on seulement 10… » Et il dit : « Pour 10, je ne détruirai pas. ». [Et le Seigneur s’en alla dès qu’il eut achevé de parler à Abraham, tandis qu’Abraham retourna chez lui.]

Découvrir le commentaire

16ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 17 juillet 2022
Auteur: André Wénin

 « Le Christ est parmi vous, lui, l’espérance de la gloire !»
(Lettre aux Colossiens 1,27b)


L’hospitalité d’Abraham (Genèse 18,1-10a)

Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham. Alors qu’il était assis à l’entrée de la tente à l’heure la plus chaude du jour, il leva les yeux et vit trois hommes qui se tenaient debout non loin de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre. Il dit : « Mon seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas, je te prie, sans t’arrêter chez ton serviteur. Permettez que l’on vous apporte un peu d’eau pour que vous vous laviez les pieds, puis vous étendre sous l’arbre. Je vais chercher un morceau de pain pour que vous repreniez des forces, puis vous irez plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils dirent : « Fais comme tu as dit. » Vite, Abraham alla à la tente, près de Sara, et il dit : « Vite ! trois grandes mesures de fleur de farine, pétris pour faire des galettes. » Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau tendre et bon, et le donna au serviteur qui le prépara en vitesse. Il prit du fromage blanc, du lait, le veau qu’il avait préparé, et les donna devant eux ; et tandis qu’il se tenait debout non loin d’eux, sous l’arbre, ils mangèrent. Ils lui dirent : « Où est Sara, ta femme ? » Il dit : « (La) voici dans la tente. » Et il dit : « Je reviendrai sûrement chez toi au temps de la vie, et voici : Sara, ta femme, aura un fils. » 

Découvrir le commentaire

15ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 10 juillet 2022
Auteur: André Wénin


« Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! »
(Psaume 69,33b)

Une loi de vie (Deutéronome 30,10-14)

[Moïse disait à Israël :] « Écoute la voix du Seigneur ton Dieu, en observant ses commandements et ses décrets inscrits dans ce livre de la Loi, et reviens au Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme. Mais ce commandement que je te prescris aujourd’hui n’est pas au-dessus de tes forces ni hors de ton atteinte. Elle n’est pas dans les cieux, pour que tu dises : ‘Qui montera aux cieux et la prendra pour nous, pour nous la faire entendre, afin que nous la mettions en pratique ?’ Elle n’est pas au-delà de la mer, pour que tu dises : ‘Qui se passera pour nous au-delà de la mer et la prendra pour nous, pour nous la faire entendre, afin que nous la mettions en pratique ?’ Elle est tout près de toi, cette Parole, dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique. »

Découvrir le commentaire

14ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 3 juillet 2022
Auteur: André Wénin


« Toute la terre se prosterne devant toi, elle chante pour toi,
elle chante pour ton nom. »

(Psaume 66,4)

Joie à Jérusalem (Isaïe 66,10-14)

Réjouissez-vous avec Jérusalem ! Exultez en elle, vous tous qui l’aimez ! Avec elle, soyez pleins d’allégresse, vous tous qui meniez le deuil pour elle ! Ainsi, vous téterez et vous rassasierez de son sein consolateur ; ainsi, vous goûterez avec délices à l’abondance de sa gloire. Car le Seigneur le déclare : « Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. » Vous téterez, portés sur la hanche ; vous serez caressés (portés) sur ses genoux. Comme quelqu’un que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés. Vous verrez, et votre cœur sera dans l’allégresse tandis que vos os revivront comme l’herbe reverdit. Le Seigneur fera connaître sa main à ses serviteurs [mais sa colère à ses ennemis].

Découvrir le commentaire

13ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 26 juin 2022
Auteur: André Wénin


« Tu m’apprends le chemin de la vie, Seigneur :

devant ta face, débordement de joie ! »
(Psaume 16,11)

Appel d’Élisée (1 Rois 19,19-21)

[Le Seigneur avait dit à Élie : « Tu oindras Élisée, fils de Shafat, comme prophète à ta place. »]
Élie s’en alla. Il trouva Élisée, fils de Shafat, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau. Alors Élisée abandonna ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis j’irai derrière toi. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne ! Que t’ai-je fait ? » Élisée s’en retourna ; il prit la paire de bœufs et il les immola, fit cuire la viande avec le bois de l’attelage et les donna aux gens (de sa famille) qui mangèrent. Puis il se leva, s’en alla derrière Élie et se mit à son service.

Découvrir le commentaire

Saint Sacrement

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 19 juin 2022
Auteur: André Wénin


« Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, 
vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne »

(1re lettre aux Corinthiens 11,26) 

Melkisédek (Genèse 14,18-20)

Melkisédek, roi de Salem, amena du pain et du vin. Il était prêtre du Dieu très-haut. Il bénit Abram en disant : « Béni est Abram par le Dieu très-haut, qui a créé ciel et terre ! Et béni est le Dieu très-haut, qui a livré tes ennemis en ta main. » Et Abram lui donna le dixième de tout [ce qu’il avait pris].

Découvrir le commentaire

La Trinité

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 12 juin 2022
Auteur: André Wénin

« L’espérance ne déçoit pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu
dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné »
(Lettre aux Romains 5,5)

La sagesse et la création (Proverbes 8,22-31) 

Le Seigneur m’a créée, prémices de son œuvre,
avant ses œuvres les plus anciennes.
Depuis toujours je fus établie,
dès le principe, avant l’origine de la terre.

Quand les abysses (marins) n’étaient pas, je fus enfantée,
quand n’étaient pas les sources aux eaux abondantes.
Avant que soient implantées les montagnes,
avant les collines, je fus enfantée ;
alors qu’il n’avait pas encore fait la terre et la campagne
et les premiers éléments du monde.

Découvrir le commentaire

Bible et liturgie

Commentaires des lectures du dimanche par André Wénin

L’Église ne sait pas ce qu’elle perd à négliger le Testament de la première Alliance…

Les textes qu’on lira sous cette rubrique ne sont pas des homélies. J’y propose plutôt un commentaire, à mi-chemin entre une analyse exégétique et une lecture attentive à la fois au texte biblique et à la réalité humaine qui est la nôtre.
La traduction des textes commentés (le plus souvent les passages de l’Ancien Testament et de l’évangile) est très souvent corrigée. La version liturgique est globalement insatisfaisante, en effet. Elle lisse le texte au point d’en gommer les difficultés, c’est-à-dire précisément les points où peut venir "s’accrocher" le commentaire parce qu’ils posent question. Quant au texte de l’Ancien Testament, il est fréquemment amplifié de manière à restaurer le passage dans son intégralité en vue du commentaire. 

André Wénin