16ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 17 juillet 2022
Auteur: André Wénin

 « Le Christ est parmi vous, lui, l’espérance de la gloire !»
(Lettre aux Colossiens 1,27b)


L’hospitalité d’Abraham (Genèse 18,1-10a)

Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham. Alors qu’il était assis à l’entrée de la tente à l’heure la plus chaude du jour, il leva les yeux et vit trois hommes qui se tenaient debout non loin de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre. Il dit : « Mon seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas, je te prie, sans t’arrêter chez ton serviteur. Permettez que l’on vous apporte un peu d’eau pour que vous vous laviez les pieds, puis vous étendre sous l’arbre. Je vais chercher un morceau de pain pour que vous repreniez des forces, puis vous irez plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils dirent : « Fais comme tu as dit. » Vite, Abraham alla à la tente, près de Sara, et il dit : « Vite ! trois grandes mesures de fleur de farine, pétris pour faire des galettes. » Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau tendre et bon, et le donna au serviteur qui le prépara en vitesse. Il prit du fromage blanc, du lait, le veau qu’il avait préparé, et les donna devant eux ; et tandis qu’il se tenait debout non loin d’eux, sous l’arbre, ils mangèrent. Ils lui dirent : « Où est Sara, ta femme ? » Il dit : « (La) voici dans la tente. » Et il dit : « Je reviendrai sûrement chez toi au temps de la vie, et voici : Sara, ta femme, aura un fils. » 

Découvrir le commentaire

15ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 10 juillet 2022
Auteur: André Wénin


« Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! »
(Psaume 69,33b)

Une loi de vie (Deutéronome 30,10-14)

[Moïse disait à Israël :] « Écoute la voix du Seigneur ton Dieu, en observant ses commandements et ses décrets inscrits dans ce livre de la Loi, et reviens au Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme. Mais ce commandement que je te prescris aujourd’hui n’est pas au-dessus de tes forces ni hors de ton atteinte. Elle n’est pas dans les cieux, pour que tu dises : ‘Qui montera aux cieux et la prendra pour nous, pour nous la faire entendre, afin que nous la mettions en pratique ?’ Elle n’est pas au-delà de la mer, pour que tu dises : ‘Qui se passera pour nous au-delà de la mer et la prendra pour nous, pour nous la faire entendre, afin que nous la mettions en pratique ?’ Elle est tout près de toi, cette Parole, dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique. »

Découvrir le commentaire

14ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 3 juillet 2022
Auteur: André Wénin


« Toute la terre se prosterne devant toi, elle chante pour toi,
elle chante pour ton nom. »

(Psaume 66,4)

Joie à Jérusalem (Isaïe 66,10-14)

Réjouissez-vous avec Jérusalem ! Exultez en elle, vous tous qui l’aimez ! Avec elle, soyez pleins d’allégresse, vous tous qui meniez le deuil pour elle ! Ainsi, vous téterez et vous rassasierez de son sein consolateur ; ainsi, vous goûterez avec délices à l’abondance de sa gloire. Car le Seigneur le déclare : « Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. » Vous téterez, portés sur la hanche ; vous serez caressés (portés) sur ses genoux. Comme quelqu’un que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés. Vous verrez, et votre cœur sera dans l’allégresse tandis que vos os revivront comme l’herbe reverdit. Le Seigneur fera connaître sa main à ses serviteurs [mais sa colère à ses ennemis].

Découvrir le commentaire

13ème dimanche

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 26 juin 2022
Auteur: André Wénin


« Tu m’apprends le chemin de la vie, Seigneur :

devant ta face, débordement de joie ! »
(Psaume 16,11)

Appel d’Élisée (1 Rois 19,19-21)

[Le Seigneur avait dit à Élie : « Tu oindras Élisée, fils de Shafat, comme prophète à ta place. »]
Élie s’en alla. Il trouva Élisée, fils de Shafat, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau. Alors Élisée abandonna ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis j’irai derrière toi. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne ! Que t’ai-je fait ? » Élisée s’en retourna ; il prit la paire de bœufs et il les immola, fit cuire la viande avec le bois de l’attelage et les donna aux gens (de sa famille) qui mangèrent. Puis il se leva, s’en alla derrière Élie et se mit à son service.

Découvrir le commentaire

Saint Sacrement

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 19 juin 2022
Auteur: André Wénin


« Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, 
vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne »

(1re lettre aux Corinthiens 11,26) 

Melkisédek (Genèse 14,18-20)

Melkisédek, roi de Salem, amena du pain et du vin. Il était prêtre du Dieu très-haut. Il bénit Abram en disant : « Béni est Abram par le Dieu très-haut, qui a créé ciel et terre ! Et béni est le Dieu très-haut, qui a livré tes ennemis en ta main. » Et Abram lui donna le dixième de tout [ce qu’il avait pris].

Découvrir le commentaire

La Trinité

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 12 juin 2022
Auteur: André Wénin

« L’espérance ne déçoit pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu
dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné »
(Lettre aux Romains 5,5)

La sagesse et la création (Proverbes 8,22-31) 

Le Seigneur m’a créée, prémices de son œuvre,
avant ses œuvres les plus anciennes.
Depuis toujours je fus établie,
dès le principe, avant l’origine de la terre.

Quand les abysses (marins) n’étaient pas, je fus enfantée,
quand n’étaient pas les sources aux eaux abondantes.
Avant que soient implantées les montagnes,
avant les collines, je fus enfantée ;
alors qu’il n’avait pas encore fait la terre et la campagne
et les premiers éléments du monde.

Découvrir le commentaire

Pentecôte

Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique: C
Date : 5 juin 2022
Auteur: André Wénin

 

« Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
Tu as tout fait avec sagesse et la terre s’emplit de tes biens 
(Psaume 104,24)

Pour la fête de la Pentecôte, la liturgie distingue la célébration du samedi soir de celle du dimanche matin, et propose une kyrielle de lectures possibles : tirées de l’Ancien Testament, les lectures de la messe du samedi soir sont les plus originales et les plus intéressantes. Je regroupe ici tous les commentaires antérieurs en ajoutant celui du texte de Joël 3,1-5a, de la lettre aux Romains 8,8-17.

Avant tout, voici un bref texte qui cherche à dire ce qu’est l’Esprit. Il est adapté d’un texte de Thierry Snoy, théologien et psychanalyste décédé en 2018. Je n’y ajouterai que ceci pour éclairer autrement ce qu’il dit : en hébreu, le terme pour dire « esprit », rouakh, est un mot féminin. L’Esprit, féminin de Dieu ?

« L’esprit, dans toute la Bible, ne s’oppose ni au corps ni à la matière, mais à la chair, c’est-à-dire à la condition de la créature dans sa faiblesse et sa caducité. L’esprit, c’est le divin lui-même dans sa transcendance et sa force surnaturelle. Dieu est esprit. Et l’esprit, c’est Dieu dans sa puissance d’animation souveraine. Sans lui rien ne vit, rien ne subsiste, rien n’est valable. Avec lui tout s’anime ; l’homme est régénéré pour le royaume ».

Découvrir le commentaire

7ème dimanche de Pâques

Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique: C
Date : 29 mai 2022
Auteur: André Wénin


« Les cieux ont proclamé sa justice, et tous les peuples ont vu sa gloire »

(Psaume 97,6)

La mort d’Étienne (Actes 7,55-60)

En ces jours-là, Étienne était en face de ses accusateurs. Rempli de l’Esprit Saint, il fixait le ciel du regard : il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’humain debout à la droite de Dieu. » Alors ils poussèrent de grands cris et se bouchèrent les oreilles. Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui, l’entraînè­rent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort.

Découvrir le commentaire

Ascension

Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique: C
Date : 26 mai 2022
Auteur: André Wénin


« Dieu est le roi de la terre : que vos musiques l’annoncent !»
(Psaume 47,8)

Le récit de l’Ascension (Actes des apôtres 1,1-11)

Cher Théophile, dans mon premier livre j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis. C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant 40 jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu. Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père. Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. » Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? » Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel ».

Découvrir le commentaire

6ème dimanche de Pâques

Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique: C
Date : 22 mai 2022
Auteur: André Wénin


« La terre a donné son fruit : Dieu, notre Dieu, nous bénit. »

(Psaume 67,3)

Des apôtres et des miracles (Actes des Apôtres 15,1-2.22-29)

En ces jours-là, des gens, venus de Judée à Antioche, enseignaient les frères en disant : « Si vous n’acceptez pas la circoncision selon la coutume qui vient de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés. » Cela provoqua un affrontement ainsi qu’une vive discussion engagée par Paul et Barnabé contre ces gens-là. Alors on décida que Paul et Barnabé, avec quelques autres frères, monteraient à Jérusalem auprès des Apôtres et des Anciens pour discuter de cette question. […] Les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé. C’étaient des hommes qui avaient de l’autorité parmi les frères : Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas. Voici ce qu’ils écrivirent de leur main : « Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut ! Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi, nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit : L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent : vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles, du sang, des viandes non saignées et des unions illégitimes. Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela. Adieu ! ».

Découvrir le commentaire

5ème dimanche de Pâques

Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique: C
Date : 15 mai 2022
Auteur: André Wénin

 

« Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour
la bonté du Seigneur est pour tous,
 sa tendresse, pour toutes ses œuvres. »
(Psaume 145,8-9)

La lecture des Actes des Apôtres prévue pour ce dimanche est un passage assez anecdotique concernant un voyage de Paul. Je ne la commenterai donc pas.

Nouveauté (Révélation 21,1-5a)

Moi, Jean, j’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre s’en étaient allés et, de mer, il n’y en a plus. Et la Ville sainte, la Jérusalem nouvelle, je l’ai vue qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête pour les noces, comme une épouse parée pour son mari. Et j’entendis une voix forte qui venait du Trône. Elle disait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront ses peuples, et lui-même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur : ce qui était en premier s’en est allé. » Alors celui qui siégeait sur le Trône déclara : « Voici que je fais toutes choses nouvelles. ».

Découvrir le commentaire

4ème dimanche de Pâques

Temps liturgique: Temps de Pâques
Année liturgique: C
Date : 8 mai 2022
Auteur: André Wénin

« Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge! »
(Psaume 100,5)

Paul à Antioche (Actes 13,14.43-52)

Paul et Barnabé poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et prirent place. […] Une fois l’assemblée dispersée, beaucoup de judéens et de convertis qui adorent le Dieu unique les accompagnèrent. Paul et Barnabé, parlant avec eux, les encourageaient à rester attachés à la grâce de Dieu. Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole du Seigneur. Quand les judéens virent les foules, ils s’enflammèrent de jalousie ; ils contredisaient les paroles de Paul et l’injuriaient. Paul et Barnabé leur déclarèrent avec assurance : « C’est à vous d’abord qu’il était nécessaire d’adresser la parole de Dieu. Puisque vous la rejetez et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, eh bien ! nous nous tournons vers les nations païennes. C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : J’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants. Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région. Mais les judéens provoquèrent l’agitation parmi les femmes de qualité adorant Dieu, et parmi les notables de la cité ; ils se mirent à poursuivre Paul et Barnabé, et les expulsèrent de leur territoire. Ceux-ci secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds et se rendirent à Iconium, tandis que les disciples étaient remplis de joie et d’Esprit Saint.

Découvrir le commentaire

Bible et liturgie

Commentaires des lectures du dimanche par André Wénin

L’Église ne sait pas ce qu’elle perd à négliger le Testament de la première Alliance…

Les textes qu’on lira sous cette rubrique ne sont pas des homélies. J’y propose plutôt un commentaire, à mi-chemin entre une analyse exégétique et une lecture attentive à la fois au texte biblique et à la réalité humaine qui est la nôtre.
La traduction des textes commentés (le plus souvent les passages de l’Ancien Testament et de l’évangile) est très souvent corrigée. La version liturgique est globalement insatisfaisante, en effet. Elle lisse le texte au point d’en gommer les difficultés, c’est-à-dire précisément les points où peut venir "s’accrocher" le commentaire parce qu’ils posent question. Quant au texte de l’Ancien Testament, il est fréquemment amplifié de manière à restaurer le passage dans son intégralité en vue du commentaire. 

André Wénin