Baptême du Seigneur

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: C
Date : 9 janvier 2022
Auteur: André Wénin

 

« Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice.
Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie. »
(Psaume 72,1.13)

Une bonne nouvelle (Isaïe 40,1-5.9-11) [1] 

Consolez, consolez mon peuple – dit votre Dieu – parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est terminé, que sa faute est expiée, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses erreurs. Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit dans la steppe une route pour notre Dieu : tout vallon sera rehaussé, toute montagne et toute colline, abaissées ; et les escarpements deviendront plaine, les sommets, une large vallée ! Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair la verra, car la bouche du Seigneur a parlé. »

Une voix dit : « Proclame ! », et j’ai dit : « Que dois-je proclamer ? » – « Toute chair est comme l’herbe, et toute sa loyauté est comme la fleur des champs. L’herbe sèche et la fleur fane quand le vent du Seigneur souffle dessus. » – « Vraiment, le peuple est pareil à l’herbe : l’herbe sèche et la fleur fane, mais la parole de notre Dieu subsiste à jamais. »

« Monte sur une haute montagne, toi qui portes une bonne nouvelle à Sion. Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : Voici votre Dieu ! Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras le rend souverain. Voici : son salaire est avec lui, et devant lui, sa récompense. Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte en son sein, il mène les brebis qui allaitent. »

Découvrir le commentaire

Epiphanie du Seigneur

Temps liturgique: Temps de Noël
Année liturgique: C
Date : 2 janvier 2022
Auteur: André Wénin


« Toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps,

au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus »
(Paul aux Éphésiens 3,5-6)

Tout d’abord, je me permets une brève réflexion impertinente concernant le 1er janvier. En Occident, nous accordons une grande importance à Noël, ce qui nous vaut un folklore nourri, mâtiné d’un certain romantisme et surtout d’excès de consommation. Pourtant force est de reconnaître que l’année ne commence pas le 25 décembre, mais le 1erjanvier, soit le 8e jour après la naissance de Jésus. En réalité, cela correspond au jour de la circoncision de l’enfant mâle dans le judaïsme (voir Genèse 17,12). Le 1er janvier c’est donc la circoncision de Jésus (voir Luc 2,21) qui est célébrée. Elle a longtemps été l’objet d’une fête catholique.

Découvrir le commentaire

La sainte famille

Temps liturgique: Temps de Noël
Année liturgique: C
Date : 26 décembre 2021
Auteur: André Wénin


« Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore !

Heureux les hommes dont tu es la force : 
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !»
(Psaume 84,5-6)

Anne et Samuel (1er livre de Samuel 1,19a-28)

Elcana s’unit à Anne sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle. Au retour de l’année, Anne tomba enceinte et elle enfanta un fils ; elle lui donna le nom de Samuel car, disait-elle, « Je l’ai demandé au Seigneur ». Elcana, le mari, monta [au sanctuaire] avec toute sa famille pour offrir au Seigneur le sacrifice annuel et [accomplir] son vœu. Mais Anne n’y monta pas. Elle avait dit à son mari : « Quand l’enfant sera sevré, je l’emmènerai : il sera présenté devant le Seigneur, et il restera là pour toujours. » Et Elcana son mari lui avait dit : « Fais ce qui est bien à tes yeux : reste jusqu’à ce que tu l’aies sevré. Que seulement le Seigneur fasse lever sa parole ». Et la femme resta et elle allaita son fils jusqu’à ce qu’elle l’ait sevré. Lorsqu’elle l’eut sevré, sa mère, le fit monter avec elle, avec un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin, et elle l’introduisit dans la maison du Seigneur, à Silo. Et bien que le garçon soit encore tout jeune, ils offrirent le taureau en sacrifice, et introduisirent le garçon auprès d’Éli [le prêtre]. Anne lui dit alors : « De grâce, Monseigneur ! Aussi vrai que tu es vivant, Monseigneur, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi en train de prier le Seigneur. C’est pour ce garçon que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur tous les jours (de sa vie), car il a été demandé pour le Seigneur. » Et il [Éli] se prosterna devant le Seigneur.

Découvrir le commentaire

La Nativité du Seigneur

Temps liturgique: Temps de Noël
Année liturgique: C
Date : 25 décembre 2021
Auteur: André Wénin

Noël (messe du jour [1])

« Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante, il s’est assuré la victoire »
(Psaume 98,1)

La consolation de Jérusalem (Isaïe 52,7-10)

Comme ils sont beaux sur les montagnes, les pas du messager de bonne nouvelle, celui qui annonce la paix, du messager de bonheur, celui qui annonce le salut, en disant à Sion : « Il règne, ton Dieu ! » Une voix : tes guetteurs élèvent la voix, tous ensemble ils crient de joie car, les yeux dans les yeux, ils voient le retour du Seigneur à Sion. Éclatez en cris de joie, toutes ensemble, ruines de Jérusalem, car le Seigneur console son peuple, il rachète Jérusalem ! Le Seigneur a déployé son bras de sainteté aux yeux de toutes les nations et toutes les extrémités de la terre verront le salut de notre Dieu.

Découvrir le commentaire

Quatrième dimanche de l'Avent

Temps liturgique: Avent
Année liturgique: C
Date : 19 décembre 2021
Auteur: André Wénin

 

« Berger d’Israël, écoute ! Réveille ta vaillance et viens nous sauver. Du haut des cieux, regarde et vois »
(Extraits du Psaume 80)

Un roi berger (Michée 5,1-4a)

[Ainsi dit le Seigneur :] Et toi, Bethléem Éphrata, [trop] petit pour compter parmi les clans de Juda, de toi sortira pour moi celui qui sera le maître d’Israël, dont les origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. C’est pourquoi il [Dieu] livrera son peuple jusqu’au temps où enfantera celle qui doit enfanter, et le reste de ses frères reviendra près des fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront [en sécurité], car désormais il sera grand jusqu’aux confins de la terre. Et lui, il sera la paix !

Découvrir le commentaire

Troisième dimanche de l'Avent

Temps liturgique: Avent
Année liturgique: C
Date : 12 décembre 2021
Auteur: André Wénin

« Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut »
(Isaïe 12,3)

Invitation à la joie (Sophonie 3,14-18)

Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi et exulte de tout ton cœur, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté les sentences qui pesaient sur toi, il a éloigné ton ennemi. Le roi d’Israël, le Seigneur, est au milieu de toi. Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas ! Sion, ne baisse pas les bras ! Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi, héros qui apporte le salut. Il aura en toi son allégresse et sa réjouissance, il te renouvellera par son amour ; il s’exaltera pour toi avec des cris de joie. Les gens tristes, privés de fête, je les rassemble !» : ils étaient loin de toi, comme un poids de honte sur elle (Jérusalem) ».

Découvrir le commentaire

Deuxième dimanche de l'Avent

Temps liturgique: Avent
Année liturgique: C
Date : 5 décembre 2021
Auteur: André Wénin

 

« Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie. Il s’en va, il s’en va en pleurant, il jette la semence ;
il s’en vient, il s’en vient dans la joie, il rapporte les gerbes. »
(Psaume 126,5-6)

Retour heureux (Baruch 5,1-9)

Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et d’affliction, et revêts la parure de la gloire qui vient de Dieu pour toujours ; enveloppe-toi dans le manteau de la justice qui vient de Dieu, pose sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel. Car Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car par Dieu, pour toujours, tu seras appelée du nom : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété[-envers-Dieu] ». Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l’orient : vois tes enfants rassemblés du couchant au levant du soleil par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Car ils sont partis à pied de chez toi [Jérusalem], emmenés par des ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal. Car Dieu a ordonné que les hautes montagnes et les collines éternelles soient abaissées, et que les vallées soient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu’Israël s’avance en sécurité par la gloire de Dieu. Sur l’ordre de Dieu, les forêts et les arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec la miséricorde et la justice qui émanent de lui.

Découvrir le commentaire

Premier dimanche de l'Avent

Temps liturgique: Avent
Année liturgique: C
Date : 28 novembre 2021
Auteur: André Wénin

 

« Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. 
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi : tu es le Dieu qui me sauve. »

(Psaume 25,4-5)

Promesses de salut (Jérémie 33,14-16)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où j’accomplirai la parole de bonheur que j’ai prononcée sur la maison d’Israël et sur la maison de Juda. En ces jours-là et en ce temps-là, je ferai germer pour David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : « Le-Seigneur-est-notre-justice. »

Les oracles rapportés dans le livre de Jérémie sont en bonne partie des paroles de condamnation. Les royaumes d’Israël (au Nord du pays) et de Juda (au Sud) se sont éloignés de l’alliance avec le Seigneur, gravement et de façon répétée, malgré les nombreux avertissements des prophètes que Dieu a envoyés. Mais puisque l’alliance est destinée à garantir la vie et la liberté du peuple qui s’y est engagé librement, s’en éloigner c’est inévitablement choisir l’esclavage et la mort. Ce que font les oracles de condamnation (souvent dits « de malheur »), c’est donc moins annoncer des châtiments divins qu’expliciter, en les déployant concrètement, les conséquences de mort des choix erronés du peuple, mal orienté par ses dirigeants.

Découvrir le commentaire

34ème dimanche ordinaire - Christ Roi

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: B
Date : 21 novembre 2021
Auteur: André Wénin


« Le Seigneur est roi ! Il s’est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force.»

(Psaume 93,1)

Un fils d’humain (Daniel 7,13-14)

Moi [Daniel] je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’humain ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit s’approcher devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, nations et langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

Découvrir le commentaire

33ème dimanche ordinaire

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: B
Date : 14 novembre 2021
Auteur: André Wénin


« Tu m’apprends le chemin de la vie : devant ta face, débordement de joie ! »

(Psaume 16,11) 

Les textes de ce dimanche relèvent d’une littérature d’un autre âge, mais qui inspire encore aujourd’hui des peurs, des attentes, de la violence. C’est une littérature de crise, caractérisée par des persécutions frappant les croyants. Ainsi, le livre de Daniel (1re lecture) remonte à l’époque de la persécution des rois séleucides contre les juifs à qui ils prétendent imposer l’hellénis­me. Ils menacent ainsi l’identité de ces juifs qui entrent alors en résistance, parfois au moyen de la violence. Quant au chapitre 13 de l’évangile de Marc, on peut le dater des années 60 de notre ère, une décennie où les chrétiens connaissent des difficultés au sein de l’empire romain : de vexations, on en arrive à des persécutions même si elles ne sont pas systématiques.

Découvrir le commentaire

32ème dimanche ordinaire

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: B
Date : 7 novembre 2021
Auteur: André Wénin


« Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes, le Seigneur protège l’étranger. Il soutient la veuve et l’orphelin. »
(Psaume 146,8-9)

La force de la confiance (1er livre des Rois 17,10-16)

[Élie] se leva et alla à Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Et voici, là, une femme, une veuve ramassait du bois ; il l’appela et dit : « Veux-tu prendre pour moi, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? » Elle alla [en] prendre. Et il l’appela et dit : « Veux-tu prendre pour moi un morceau de pain dans ta main. » Elle dit : « Par la vie du Seigneur ton dieu : je n’ai rien de cuit, mais seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d’huile dans un vase. Et voici que je ramasse deux morceaux de bois, je vais rentrer préparer pour moi et pour mon fils : nous mangerons, puis nous mourrons. » Élie lui dit : « Ne crains pas, va, fais ce que tu as dit. Mais avec cela, fais-moi d’abord une petite galette et apporte-moi ; pour toi et ton fils, tu en feras après. Car ainsi parle le Seigneur, dieu d’Israël : Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie sur la face de la terre. » Et elle alla et fit ce qu’Élie avait dit, et elle mangea, lui, elle et sa maisonnée pendant longtemps. La jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l’avait dit par l’intermédiaire d’Élie.

Découvrir le commentaire

31ème dimanche ordinaire

Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique: B
Date : 31 octobre 2021
Auteur: André Wénin

 

« Je t’aime, Seigneur, ma force : Seigneur, mon roc, ma forteresse, Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire ! Louange à Dieu ! » 
(Psaume 18,2-3)

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu » (Deutéronome 6,2-6)

[Moïse disait au peuple :] « Tu craindras le Seigneur ton dieu. Tous les jours de ta vie, toi, ainsi que ton fils et le fils de ton fils, tu observeras tous ses décrets et ses commandements, que je te prescris aujourd’hui, et tu auras longue vie. Et tu écouteras, Israël, et tu veilleras à mettre en pratique ce qui te rendra heureux et ce qui vous rendra très nombreux, ainsi que le Seigneur, le dieu de tes pères te l’a dit (en promettant) un pays ruisselant de lait et de miel. Écoute, Israël, le Seigneur notre dieu est l’unique Seigneur. Et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton désir et de toute ta force. Ces paroles que je t’ordonne aujourd’hui resteront dans ton cœur. » 

Découvrir le commentaire

Bible et liturgie

Commentaires des lectures du dimanche par André Wénin

L’Église ne sait pas ce qu’elle perd à négliger le Testament de la première Alliance…

Les textes qu’on lira sous cette rubrique ne sont pas des homélies. J’y propose plutôt un commentaire, à mi-chemin entre une analyse exégétique et une lecture attentive à la fois au texte biblique et à la réalité humaine qui est la nôtre.
La traduction des textes commentés (le plus souvent les passages de l’Ancien Testament et de l’évangile) est très souvent corrigée. La version liturgique est globalement insatisfaisante, en effet. Elle lisse le texte au point d’en gommer les difficultés, c’est-à-dire précisément les points où peut venir "s’accrocher" le commentaire parce qu’ils posent question. Quant au texte de l’Ancien Testament, il est fréquemment amplifié de manière à restaurer le passage dans son intégralité en vue du commentaire. 

André Wénin