Après l'OTAN

Ignace Berten, Nicolas Bardos, Nicolas Bossut

Depuis la chute du Mur de Berlin en 1989 et la dissolution du Pacte de Varsovie en 1991, l’OTAN a perdu une grande part de sa légitimité. Dans ce contexte, il est temps de remettre à plat l’idée que nous nous faisons de la défense de l’espace européen. Il est temps de penser aux possibilités qui s’offrent à nous dans un monde post-OTAN. La neutralité peut-elle être une option ? Serait-elle à même d’assurer notre protection et la défense de nos valeurs dans le monde ? Ignace Berten, dominicain belge, est théologien. Il est auteur, entre autres, de La nouvelle Europe (Fidélité, 2005), Croire en un Dieu trinitaire (Fidélité, 2008), et Les divorcés remariés peuvent-ils communier ? (Lessius, 2017).

Croire en un Dieu trinitaire

Ignace Berten

Ce livre repose sur la conviction profonde que ce qui se dit ou cherche à se dire dans le mot «Trinité» est porteur de sens en lien avec notre expérience et notre existence. L'auteur veut montrer, d'une part, comment cette doctrine s'enracine dans l'expérience que les disciples et les premières communautés ont faite de Jésus et dans les Écritures qu'ils nous ont transmises et, d'autre part, comment et en quoi une telle représentation de Dieu peut être porteuse de sens pour nous. Cette réflexion s'accompagne d'un certain nombre de textes qui cherchent à éclairer la réflexion, ainsi que de nom­breuses représentations, en couleurs, issues de l'art religieux. 

De leeuw en het lam

Patrick Lens

Dit boek gaat over menselijke groei, spiritualiteit en psychotherapie en de genezende kracht van de christelijke mystiek. De leeuw en het lam staan symbool voor het integreren van emoties zoals woede en verdriet, kwaliteiten als zachtheid en aanpreekbaarheid, maar ook kracht. Ik hoop met dit boek mensen aan te spreken dit met het thema "spiritualiteit en therapie" bezig zijn, en die vanuit dit oogpunt de christelijke spiritualiteit en de christelijke mystiek meer willen verkennen. Over de auteur Patrick Lens (°1963) is dominicaan, dr. theologie (K.U. Leuven) en gestalttherapeut. Hij is verantwoordelijke voor studentenpastoraal in Brussel, doceert fundamentele en systematische theologie in Nederland en leidt spirituele retraites. Hij is lid van de groep Prisma (christelijke werkgroep rond geloof en psychologie) en heeft ook een individuele praktijk als gestalttherapeut.

Een weg van verstilling

Marcel Braekers

Meister Eckhart staat meer dan ooit in de belangstelling van veel zoekende mensen. Eckhart lezen is een proces doormaken waarbij je stilaan meer en meer durft loslaten wat zo veel eeuwen als onbetwijfelbare zekerheid werd verkondigd, maar als denken of als taal achterhaald is. Zo’n proces werkt heilzaam als het loslaten van voorstellingen die een mens verknechten of doen ineenkrimpen van angst of schuldgevoel. Veel al te menselijke zekerheden vallen weg en de kern duikt op: de Naam ‘Ik ben die zal zijn’, ‘Ik zal met je meegaan’.

In dit boek verzamelt en becommentarieert Eckhartkenner Marcel Braekers teksten van Meister Eckhart. Hij geeft ook een boeiende inleiding over de tijd waarin Eckhart leefde en wat zijn visie is.

Het habijt weer uit de kast

Stephan van Erp & Anton Milh

Op 16 december 2016 organiseert de Faculteit Theologie en Religiewetenschappen van de KU Leuven een studiedag met als titel Het habijt weer uit de kast. Botsing of ontmoeting tussen generaties in dominicaans perspectief. 
De concrete aanleiding voor deze studiedag is de nieuwjaarsbrief van de provinciaal overste van de Nederlandse dominicanen, René Dinklo, waarin hij enkele grote uitdagingen schetst. Door het recentelijke intreden van een aantal jonge manne n is er namelijk een heel nieuwe dynamiek ontstaan. Deze jonge fraters ontdekken het  leven en de traditie in de voetsporen van Dominicus op een geheel eigen wijze. Hierdoor kunnen er spanningen ontstaan met oudere confraters, die zich door de jaren op een andere manier tegenover deze traditie(s) zijn gaan positioneren. De discussie over het al dan niet dragen van het habijt is hier een tekenend voorbeeld van. De problematiek die Dinklo schetst in zijn brief heeft een bredere relevantie voor kerk en maatschappij. Hoe gaan verschillende generaties met elkaar om? Zijn we veroordeeld op langere termijn steeds in conflict te raken, of kan er ook samen aan een project worden gewerkt, waarbij jong en oud elkaar waarderen en versterken? Sprekers zijn René Dinklo, Bernard de Cock, Sara Böhmer, Olivier Riaudel en Richard Steenvoorde.

Identité et visibilité

Identité et visibilité.
Conflits de générations chez les Dominicains 
sous la direction de Stephan van Erp et Anton-Marie Milh o.p
préface du fr. Bruno Cadoré o.p., Maître de l'Ordre des Prêcheurs 
avec des contributions de: sr. Sara Böhmer o.p., Erik Borgman o.p.l., fr. Bernard de Cock o.p., fr. René Dinklo o.p., fr. Richard Steenvoorde o.p., Olivier Riaudel o.p., Stephan van Erp et Anton Milh o.p. (Dominicains de Bruxelles) 

Dans la province dominicaine néerlandaise, le catholicisme progressiste qui a déterminé le visage de l’Eglise aux Pays-Bas après le Concile Vatican II est en déclin. La jeune génération reste hermétique ce que représente ce genre de catholicisme, à sa genèse. Les plus âgés, eux, ne saisissent pas aisément pourquoi les jeunes veulent reprendre des éléments de la tradition catholique qu’eux avaient expressément reniés en raison de leur inadéquation à leur temps. Comment des générations différentes de religieux peuvent-elles vivre ensemble et construire l’avenir de leur ordre ou congrégation? Seront-elles condamnées à vivre de nouveau en conflit, ou bien aptes à travailler à des projets dans lesquels jeunes et anciens pourront s’estimer à leur juste valeur? 

Commandes :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (€ 20)

L'éthique

Philippe Cochinaux

Morale et éthique ne sont pas synonymes. Le frère Philippe Cochinaux situe d’emblée cette dernière dans la perspective de l’Évangile, qui est une invitation cons­tante à vivre à la hauteur de l’amour. La personne humaine, contrairement à l’animal, a une capacité réflexive, un besoin de relation et une historicité. Il n’y a pas d’éthique sans liberté, mais l’exercice de celle-ci est nécessairement limité. La conscience et sa déclinaison dans le domaine de l’éthique, le mal, la violence et le pardon sont aussi traités. Enfin, l’auteur conclut en s’intéressant aux trois dimensions de l’éthique: la dimension universelle, la dimension particulière et la dimension singulière.

L'Evangile inouï

Dominique Collin

L'Evangile est bien souvent considéré aujourd'hui comme un récit mythologique écrit dans un lointain passé et qui ne s'adresse donc plus à nos contemporains. Victime de sa longue temporalité, la Bonne Nouvelle du Christ n'est plus une nouvelle, celle-ci étant devenue aussi fuyante que l'eau dans nos mains, l'une chassant l'autre à une vitesse effrénée. Elle n'est, de même, plus prise au sérieux car appartenant au passé.

Or, il n'en est rien. L'Evangile n'appartient pas au passé car il s'agit d'une parole qui nous fait penser autre chose et nous aide donc à sortir des carcans que nous nous sommes nous-mêmes forgé. La vocation même de la Bonne Nouvelle est de faire entendre au monde ce que le monde n'a pas entendu. Elle a donc, au coeur de son message, ce caractère inouï, c'est à dire "pas encore ouï".

C'est ce que Dominique Collin veut nous faire prendre conscience à travers cet essai: L'Evangile nous dit toujours du neuf. A nous de tendre l'oreille pour entendre l'in-ouï.

La sollicitude

Ignace Berten

Jésus a une manière bien à lui d’être présent aux gens, aux situations et au contexte religieux et social de son temps. Le mot qui, pour l’auteur, définit le mieux sa conduite est la sollicitude. Cette pratique relationnelle de Jésus offre une clé de lecture et d’interprétation originale des Évangiles. L’auteur développe sa réflexion en trois temps : une première partie aborde les différentes dimensions de la sollicitude. Une deuxième partie montre comment la manière d’être, de dire et de faire du pape François peut être éclairée à partir de cette approche. Une troisième partie évoque l’image de Dieu que révèle l’exercice de la sollicitude par Jésus. Pour Ignace Berten, qui signe ici un de ses essais les plus brillants, la sollicitude chrétienne promeut un mode de vie radicalement évangélique.

Le Christianisme n'existe pas encore

Dominique Collin

Le titre de ce livre fait écho à une citation du philosophe Søren Kierkegaard. L'auteur la reprend à son compte pour expliquer que le christianisme historique et culturel est une sorte d'illusion qui permet aux chrétiens d'éviter de se demander s'ils sont encore fidèles à l'Évangile. Quand donc le christianisme existera-t-il ? Dominique Collin plaide avec brio pour un christianisme sachant parler évangéliquement, à tout homme, croyant ou non, pour l'inviter à exister enfin. Dominique Collin, né en 1975, philosophe et théologien dominicain, donne de nombreuses conférences sur la signification actuelle du christianisme. 

Provocatrice en diable, cette thèse, quand elle est prise au sérieux, nous rappelle que le christianisme du Nouveau Testament n'a de sens historique qu'à rendre possible ce que Dominique Collin appelle la christianité, et qui relève, comme l'écrit Maurice Bellet, « de l'intuition que peut représenter l'émergence du Christ dans l'humanité et qui peut être encore inconnu, y compris des chrétiens. » Le mérite du néologisme de christianité, c'est qu'on y entend une qualité d'être comme dans humanité ou, de manière plus expressive encore, dans jovialité. Celle-ci étant la qualité communicative de celui qui est jovial, on pourrait dire que la christianité est la qualité « relationnante » de celles et ceux qui sont Christ en vue de former ce qui lui tient lieu de corps : l'humanité.  Être christ, ce n'est pas se prendre pour Jésus de Nazareth, mais c'est incarner aujourd'hui la fonction christique qui fut la sienne en son temps, c'est-à-dire de permettre à l'évangile de surgir comme évangile : puissance de vie bonne capable de nous sauver de nos penchants nihilistes. En ce sens, le christianisme n'a pas besoin d'être réformé ou ravalé ; la condition de sa survie, c'est l'homme comme Christ à venir.

Le corps

Philippe Cochinaux

Ce soixante-cinquième numéro sur le corps a été réalisé par Philippe Cochinaux. L'âme ou le corps ? Souvent, on choisit la première en méprisant le second. Ou bien on idolâtre le second en oubliant la première. Aujourd'hui, et de toute urgence, nous sommes invités à redécouvrir leur unité profonde. Deux dimensions d'une même réalité : la personne humaine. La beauté du corps - sa signification conjugale - les caresses - la nudité - les soins...

Philippe Cochinaux, dominicain, est licencié en droit (Louvain), licencié en théologie (Oxford) et docteur en théologie (Louvain). 

Les invasions barbares

Philippe Henne

Cet ouvrage montre, à travers les Pères de l'Eglise, comment les chrétiens de l'Empire romain ont accueilli les " barbares ", ces migrants de l'Antiquité qui sont arrivés en Occident par vagues du Ve au VIIe siècle. Malgré leur foi, ils ont commencé par avoir de l'aversion pour les nouveaux venus, en raison de leur différence de culture. Puis, à leur contact, ils ont finalement éprouvé plus de compréhension pour ces païens que pour leurs compatriotes hérétiques. Ils ont su voir en eux un défi, un appel à de grandes conversions. Et c'est ainsi qu'est née l'Europe chrétienne. En revenant sur une des époques fondatrices de notre civilisation, Philippe Henne évoque la rencontre de l'Autre, la confrontation des cultures, la tentation du rejet, le devoir d'accueil. Il montre comment la fin présumée du monde n'est jamais que la gestation d'un monde nouveau.

Meesters in spiritualiteit

Marcel Braekers

This book is about mysticism, but it's also about everyday life, about the things that you come across, about desires and dreams, about openness and uninhibited listening to each other, and about listening and wait to experience something of the primeval ground to When everything is founded. The attitude of not-knowing know?? is so basic that they to everything: to the mundane and obvious dealings with each other, but also to fundamental questions of philosophy and theology or to the basic attitude of psychotherapy.
Meister Eckhart (1260-1328) is a safe guide. He was a Dominican and is one of the founders of the Dominican spirituality. Eckhart was a homo universalis, a man who both the Church father Augustine and the Jewish philosopher Maimonides read and quoted from the head. He was both inspired by the Greek Aristotle as Averroës, the Arab by the rationally thinking theologian Thomas Aquinas and the intuitive mystica Margareta Porete. His lyrics are an invitation to an interfaith dialogue. He was one of the first who preached and wrote in the vernacular, and that separating a clerical thinking too.

Met nieuwe ogen en een nieuw hart

Stephan van Erp & Anton Milh

De dienstbaarheid die religieuze ordes en congregaties in het verleden steeds op zich hebben genomen, is in onze tijd niet vanzelfsprekend meer. Heel wat dimensies van deze dienstbaarheid, zoals onderwijs en zieken- of armenzorg, zijn vandaag overgenomen door de staat of door professionele organisaties. Bovendien zijn de meeste ordes en congregaties sterk uitgedund door het uitblijven van nieuwe roepingen, waardoor het engagement door steeds oudere (en steeds minder) schouders gedragen dient te worden. Toch behoort het element van dienstbaarheid wezenlijk tot het religieuze leven, of het nu gaat om actieve of om contemplatieve ordes en congregaties. De uitdagingen zijn legio: enerzijds moeten reeds bestaande vormen van dienstbaarheid opnieuw overdacht en geëvalueerd worden, anderzijds moet er gezocht worden naar nieuwe ideeën en initiatieven, waardoor het religieuze leven kan worden vernieuwd in en voor onze tijd.

Met bijdragen van Didier Croonenberghs, Maaike De Haardt, Lieve Dirken, Brian Heffernan, Rob Hoogenboom, Anton Milh, Emilio Platti, Stephan van Erp en Steven Wielandts.

Mettre sa vie en parabole

Dominique Collin

Quand il parlait de la présence du Royaume de Dieu aux foules, Jésus de Nazareth racontait des histoires tirées du travail de la nature ou de l’activité humaine. Ces paraboles fonctionnent comme des énigmes à déchiffrer, offrant au lecteur la possibilité de les interpréter et d’envisager autrement son existence en redécouvrant des lieux de croissance et d’humanisation : le chemin, l’auberge, la chair, le cœur, la vue, l’ouïe et le toucher. De plus, les paraboles ne parlent pas de Dieu dans un langage théologique mais dans celui de la vie. A l’heure où l’Église se préoccupe de la transmission de la foi dans un monde sécularisé, le langage parabolique offre une surprenante actualité. Seul, peut-être, un christianisme parabolique permettrait à l’homme de lire la possibilité d’une nouveauté de vie, de relations guéries, ouvertes à la fraternité.

Mourir par amour

« Trois semaines ou trois mois, c’est tout ce qu’il vous reste », voilà ce que des hommes et des femmes entendent parfois de la bouche de leur médecin. Ils sont atteints d’un cancer incurable. C’est le choc. C’est le même choc qu’Ignace a dû ressentir quand il a entendu le juge le condamner à être livré aux lions dans un cirque à Rome. Et pourtant, le long de sa route depuis Antioche jusqu’à son lieu de supplice, il réconforte les chrétiens désemparés qui viennent le rencontrer et surtout le consulter. Lui, le condamné, il les encourage dans leur vie de communauté. Il leur envoie des lettres qui sont toutes brûlantes d’amour. Car Ignace est un pasteur qui, dans sa vie personnelle de foi, a trouvé le modèle de sa vie : le Christ vraiment mort et vraiment ressuscité. Il aime tellement son Sauveur qu’il veut vivre et surtout mourir comme lui, pour devenir comme lui enfant de Dieu. Son ami, Polycarpe, partage ce même enthousiasme. Lui aussi connaîtra le martyre. Lui aussi transformera sa mort en une Eucharistie, c’est-à-dire en un don fait par amour. Voilà deux facettes complémentaires d’une belle histoire vraie qui nourrit le cœur et transforme l’âme.

Predikbroeders in woord en daad

Op vraag van de Vlaamse dominicanen heeft de Faculteit Theologie en Religiewetenschappen van de KU Leuven een boek samengesteld waarin de recente geschiedenis van de dominicanen in Vlaanderen centraal staat. De rode draad in het onderzoek is de verkondiging of prediking 'in woord en daad', die tot het wezen van het dominicaans leven behoort. Of het nu gaat om spirituele, theologische, culturele, sociale of politieke kwesties, de dominicanen hebben, tot vandaag, steeds blijk gegeven van wat in hun motto Veritas besloten ligt: ze zijn rusteloze Godszoekers die doorheen de tijd hun leven in dienst stellen van de steeds weer te ontdekken waarheid. De predikbroeders hebben op hun eigen wijze het verhaal van Dominicus gestalte gegeven in de geschiedenis van kerk en maatschappij in Vlaanderen.

Hiervan wil dit boek een weerslag bieden. Met bijdragen van Dries Bosschaert, Marcel Braekers, Mark De Caluwe, Bernard de Cock, Georges De Schrijver, Ignace D'hert, Leo Kenis, Mathijs Lamberigts, Anton Milh, Toon Osaer, Stephan van Erp, Dries Vanysacker en Sander Vloebergs.

Saint Dominique - Homme de l'Evangile

Dominique COLLIN

Pour les 800 ans de la fondation de l’Ordre des Prêcheurs, le frère Dominique Collin a publié aux éditions Fidélité un petit ouvrage sur Saint Dominique et les neuf attitudes de prière proposées par le fondateur de l'Ordre de Prêcheurs. Chaque manière de prier est illustrée par une icône de Jacques Noé. Saint Dominique, qui a vécu au XIIIe siècle, a su comprendre les attentes spirituelles de ses contemporains: alors que régnaient la violence et l’ignorance, lui et ses compagnons ont jalonné les routes pour prêcher la Parole de Dieu. L’ouvrage rédigé par Dominique Collin resitue d’abord le contexte de l’époque, marqué par les croisades mais aussi les luttes politiques entre l’empereur et le pape. Cette période fut également celle de la transition entre un modèle féodal et le développement d’une civilisation artisanale et urbaine. L’auteur Dominique Collin rassemble, en quelques dizaines de pages, la biographie de celui qui fut à l’origine de l’ordre des prêcheurs. La deuxième partie de l’ouvrage étudie l’attitude de saint Dominique en prière. 

Vergeten martelaars

Dries Vanysacker

Dries Vanysacker (Roeselare, 1962) promoveerde in 1992 tot Doctor in de Letteren en de Wijsbegeerte aan de KU Leuven op een proefschrift over de 18de-eeuwse kardinaal Giuseppe Garampi (1725-92). Sinds 1 oktober 2011 is hij voltijds docent aan de Faculteit Theologie en Religiewetenschappen aan de KU Leuven, en per 1 augustus 2014 coördinator van de Onderzoekseenheid Geschiedenis van Kerk en Theologie. Hij doceert er onder andere het vak “History of Mission and Evangelization”.

Adrien Candiard : A Philémon

Marcel Braekers : Meister Eckhart